KLEENE (S. C.)

KLEENE (S. C.)
KLEENE (S. C.)

KLEENE STEPHEN COLE (1909- )

Mathématicien américain né à Hartford (Connecticut). Diplômé de l’Amherst College, Stephen C. Kleene entre, en 1930, à l’université de Princeton. Il est docteur de la même université en 1934. Dès cette époque, il partage son temps entre l’enseignement (université du Wisconsin) et la recherche. Il est successivement membre du Conseil national de la recherche scientifique (1957), puis président de la section de mathématiques de l’Académie nationale des sciences. De 1956 à 1958, il est président de l’Association de logique symbolique.

Les travaux de Kleene se rapportent à la logique formelle et à la logique mathématique. Essentiellement «formaliste», il s’intéresse tout particulièrement à la théorie des fonctions récursives et rejoint dans ses recherches les résultats déjà établis par K. Gödel, A. M. Turing, A. Church; il définit avec ce dernier les fonctions lambda-définissables (1932-1935). En 1936, il montre, avec Church, que les notions de fonction lambda-définissable et de fonction récursive générale sont identiques; ces notions permettent de préciser le concept d’algorithme et débouchent sur la description et l’étude des langages des calculateurs. À partir de 1934, Kleene publie de nombreux ouvrages et articles à caractère pédagogique et théorique. On peut citer: Introduction aux métamathématiques (Introduction to Metamathematics , 1952); «Representation of Events in Nerve Nets, and Finite Automata» (1956), étude consacrée à un modèle de neurones. Il définit à cette occasion une classe de langages formels, dits «langages réguliers» ou «langages de Kleene», à laquelle est associée la classe des automates finis; il montre en particulier que tout K-langage (langage de Kleene) peut être obtenu par une composition de langages finis. En 1965, il publie, en collaboration avec R. E. Vesley, The Foundations of Intuitionistic Mathematics, Especially in Relation to Recursive Functions . En 1967, enfin, paraît Logique mathématique (Mathematical Logic ), ouvrage pédagogique traduit en français en 1971.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Kleene —   [kliːn], Stephen Cole, amerikanischer Mathematiker und Logiker, * Hartford (Conneticut) 5. 1. 1909; Professor in Amherst (Massachusetts) und an der Universität von Wisconsin; wichtige Beiträge zur Rekursionstheorie, zur …   Universal-Lexikon

  • kleene — kleene·boc; …   English syllables

  • Kleene's O — In set theory and computability theory, Kleene s mathcal{O} is a canonical subset of the natural numbers when regarded as ordinal notations. It contains ordinal notations for every recursive ordinal, that is, ordinals below Church–Kleene ordinal …   Wikipedia

  • Kleene — Stephen Cole Kleene (* 5. Januar 1909 in Hartford, Connecticut, USA; † 25. Januar 1994 in Madison, Wisconsin) war ein US amerikanischer Mathematiker und Logiker. Er gilt als einer der Begründer der theoretischen Informatik, besonders der formalen …   Deutsch Wikipedia

  • Kleene — Stephen Cole Kleene Stephen Cole Kleene (né le 5 janvier 1909 à Hartford, mort le 25 janvier 1994) est un mathématicien et logicien américain. Biographie et contribution scientifique Kleene est connu pour avoir fondé la branche de la logique… …   Wikipédia en Français

  • Kleene algebra — In mathematics, a Kleene algebra (named after Stephen Cole Kleene, IPAEng|ˈkleɪni as in clay knee ) is either of two different things:* A bounded distributive lattice with an involution satisfying De Morgan s laws, and the inequality x ∧− x ≤ y… …   Wikipedia

  • Kleene star — In mathematical logic and computer science, the Kleene star (or Kleene closure) is a unary operation, either on sets of strings or on sets of symbols or characters. The application of the Kleene star to a set V is written as V *. It is widely… …   Wikipedia

  • Kleene's T predicate — In computability theory, the T predicate, first studied by mathematician Stephen Cole Kleene, is a particular set of triples of natural numbers that is used to represent computable functions within formal theories of arithmetic. Informally, the T …   Wikipedia

  • Kleene'sche Hülle — Die Kleenesche Hülle (auch endlicher Abschluss, Kleene * Abschluss oder Verkettungshülle genannt) eines Alphabets Σ oder einer formalen Sprache L ist die Menge aller Wörter, die durch beliebige Konkatenation (Verknüpfung) von Symbolen des… …   Deutsch Wikipedia

  • Kleene-Abschluss — Die Kleenesche Hülle (auch endlicher Abschluss, Kleene * Abschluss oder Verkettungshülle genannt) eines Alphabets Σ oder einer formalen Sprache L ist die Menge aller Wörter, die durch beliebige Konkatenation (Verknüpfung) von Symbolen des… …   Deutsch Wikipedia


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»